dimanche 24 juillet 2016

Brésil : un jeune d'origine bigourdanne meurt en héros

Florent Dumont, un jeune Palois d'origine bigourdanne, est mort en héros le 7 juillet dernier dans l'Etat de Maranhão, au Brésil.
Le jeune étudiant en agronomie qui vivait à Sao Paulo pour ses études se trouvait sur une plage du nord-est du Brésil lorsqu'il a soudain vu une mère et ses enfants en péril. N'écoutant que son courage il a plongé à leur secours et les a sauvés. Hélas il ne lui restait plus assez de forces pour lutter contre le courant, et le jeune homme de 24 ans s'est noyé.
Les obsèques de Florent se sont déroulées à Lourdes mardi. Le héros a été salué par de nombreux médias brésiliens ainsi que par le proviseur et l'équipe éducative de son ancien lycée de Pau.
http://www.ladepeche.fr/communes/lourdes,65286.html

samedi 23 juillet 2016

Décès d'une femme à Besançon: la garde à vue du mari médecin a été levée

Le médecin placé en garde à vue après le décès de sa femme à Besançon a été remis en liberté vendredi soir. 
La garde à vue de ce cardiologue bisontin réputé de 70 ans a été levée vendredi vers 21H00 car "l'autopsie n'a pas permis de déterminer de manière formelle si la participation d'un tiers était intervenue dans le décès", a déclaré le parquet de Besançon.

Cette femme de 67 ans "est décédée dans sa baignoire et elle présentait des brûlures importantes d'eau chaude, ce qui avec son état de santé a entraîné un arrêt cardiaque", a précisé le parquet.

Elle souffrait de "difficultés d'ordre psychiatrique" et "était gravement malade", explique l'avocat du médecin, Me Jean-Michel Vernier, qui assure que son "client faisait preuve d'une abnégation totale auprès de son épouse".

L'enquête continue et des analyses complémentaires vont être menées pour établir s'il s'agit d'un accident, d'un suicide ou d'un homicide.

"Les analyses du médecin légiste et l'audition des témoins ont exclu l'intervention du médecin dans le décès de sa femme", a indiqué Me Vernier.

Ce cardiologue bisontin avait été placé en garde à vue jeudi à Besançon après le décès de sa femme dans des circonstances floues. C'est lui qui avait découvert le corps et prévenu les secours. Le corps de la victime a été restitué à la famille, a précisé Me Vernier

http://france3-regions.francetvinfo.fr/franche-comte/doubs/besancon/deces-d-une-femme-besancon-la-garde-vue-du-mari-medecin-ete-levee-1053617.html

Narbonnais: trois personnes décédées dans un accident nocturne vendredi sur l'autoroute A9

Un terrible accident de la circulation s'est produit sur l'autoroute A9 vendredi 22 juillet, vers 22 h 30. A hauteur de la commune de Fleury, un véhicule tractant une remorque a été percuté par l'arrière par un second véhicule roulant à vive allure. Sous le choc, le véhicule et sa remorque ont été propulsés de l'autre côté des glissières du terre-plein central, se retrouvant à contre-sens. 
Le bilan est extrêmement lourd: trois personnes ont trouvé la mort dans l'accident et six autres ont été blessées, deux d'entre elles se trouvant selon les secours en situation d'urgence absolue.
Une dizaine de véhicules et une quarantaine de pompiers de l'Aude et de l'Hérault ont participé à l'opération de sauvetage,  qui a pris fin vers 2 h 40. Il a occasionné 5 km de bouchons dans le sens Narbonne-Montpellier, et 2 km de rétention dans le sens opposé. Selon l"AFP, des "travaux d'urgence" ont ensuite été menés au cours de la nuit, selon un communiqué de l'opérateur Vinci, avant une réouverture complète des voies à 07H30 samedi, journée classée rouge dans le sens des départs et orange dans celui des retours par Bison Futé pour ce premier week-end de chassé croisé de l'été.
http://www.lindependant.fr/2016/07/23/narbonnais-trois-personnes-decedees-dans-un-accident-nocturne-sur-l-a9,2233457.php

Paris : le RER A coupé un mois entre La Défense et Nation à partir d'aujourd'hui

A partir d'aujourd'hui, et pour la deuxième année consécutive, une partie du RER A sera fermée. La ligne la plus fréquentée d'Europe sera coupée pour travaux jusqu'au 21 août.

C'est la deuxième fois en deux ans. Le RER A sera fermé sur un nouveau tronçon dès aujourd'hui et ce jusqu'au 21 août inclus. Cette année, la portion concernée est celle située entre La Défense et Nation (La Défense-Auber l'an dernier).

A partir de ce samedi, ce sont donc un peu plus de 4 kilomètres de voies qui vont être remplacées ainsi que 4 aiguillages.

Pourquoi ces travaux ?
La
RATP explique que ces travaux sont nécessaires pour différentes raisons. D'abord, les voies, sollicitées depuis plus de 40 ans et où 300 millions de voyageurs passent par an, commencent à s'abîmer. Le ballast et les traverses doivent être totalement renouvelés. Et pour ce faire, l'interruption totale du trafic est obligatoire.

Quels moyens de substitution ?
Pour les usagers estivaux, charge à eux désormais d'anticiper leur voyage. La RATP va renforcer ses services sur plusieurs de ses lignes de métro, dont la 1 qui va jusqu'à La Défense. Les trams et certains bus seront également renforcés. Enfin, comme l'année dernière, des navettes seront mises en place entre Charles de Gaulle et La Défense. Sur le réseau Transilien, la ligne L sera exceptionnellement prolongée jusqu'à Poissy et la J renforcée également jusqu'à Poissy.

Déjà depuis 2015
En 2015, la première phase de travaux avait déjà occasionné un mois de coupure des voies avec des travaux portant sur le ballast. Deux aiguillages avaient été remplacés ainsi que trois kilomètres de voies.

Jusqu'à quand ?
Les travaux ne s'arrêteront pas pour autant cette année. Prévu jusqu'en 2021, le coût total du projet est estimé à 132 millions d'euros. En 2017 et 2018, un mois d'interruption totale du trafic sera encore observé avant que les travaux ne basculent pendant la nuit entre 2019 et 2021. Au total, la RATP devrait avoir remplacé 24 kilomètres de voies balisées.

vendredi 22 juillet 2016

Landes: un vacancier allemand se noie

Un vacancier allemand de 57 ans est mort noyé aujourd'hui sur une plage des Landes, a-t-on appris auprès des secours et de la préfecture, qui a renouvelé sa mise en garde pour les baïnes, un danger de baignade propre au littoral aquitain.
La victime, originaire de Düsseldorf, se baignait avec sa compagne en zone non surveillée, près d'un camp naturiste de Vielle-Saint-Girons, lorsqu'ils ont été emportés vers 13h par un courant de baïnes, ces sortes de grandes "piscines" d'eau de mer qui se vident à marée basse avec des courants parfois irrésistibles.
La femme seule a pu regagner le rivage, et donner l'alerte. Les sauveteurs de la plage surveillée voisine et du Samu sont intervenus et ont récupéré le baigneur emporté, sans pouvoir le ranimer.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/index.php

Lot-et-Garonne : appel à témoin après des violences conjugales

Une automobiliste ayant pris en charge la victime, lundi à Castelculier, est activement recherchée.
Lundi, en début de soirée, à Castelculier, une automobiliste aperçoit une femme subir des violences de la part d'un homme, sur le bas-côté de l'avenue Jean-Monnet. Faisant demi-tour, celle-ci ouvre sa portière et intime à la victime de monter dans son véhicule avant de la conduire au commissariat d'Agen.
Ce témoin courageux, circulant à bord d'une berline gris clair de marque Ford, aux alentours de 19 heures, est activement recherché par les gendarmes de la brigade territoriale de Beauville, dans le cadre de l'ouverture d'une enquête pour violences conjugales.
Toute personne ayant des informations sur l'identité de l'automobiliste est priée de contacter la gendarmerie au 05 53 68 42 05.
http://www.sudouest.fr/2016/07/22/appel-a-temoin-apres-des-violences-conjugales-2443664-3650.php

Huit mois ferme pour le voleur de statuettes

De manière très théâtrale, le prévenu répète à l’envi qu’il a « mal au cœur ». Il se tourne vers les quelques victimes présentes dans la salle, s’agenouille en joignant les mains devant sa poitrine à la manière d’un fidèle. Sidéré, le président Alain Hahn l’arrête : « On n’est pas dans une église ici. » La procureure Constance Champrenault fustige les jérémiades et les « larmes de crocodile » d’un homme qui a eu un comportement « honteux ».

« Il ne s’agit pas d’un réseau international »

En l’espace d’un mois, Dzemal Osmanovic a dépouillé des dizaines de tombes dans sept cimetières de six communes d’Alsace du Nord : Wissembourg, Gunstett, Salmbach, Surbourg, Riedseltz et Climbach. Avec ses deux complices, le Wissembourgeois d’origine bosnienne a fait main basse sur de multiples statuettes et objets ornant les sépultures.
Les policiers allemands à l’origine de l’enquête ont saisi 32 statuettes en bronze chez un ferrailleur allemand établi à Karlsruhe. Celui-là même avec lequel le prévenu avait négocié un prix global de 600 euros correspondant à la valeur du métal une fois fondu. Bien loin de la valeur marchande des objets dérobés, estimée par les enquêteurs à près de 100 000 euros.
« Je suis tombé dedans à cause des deux autres », pleurniche l’homme de 33 ans, le seul à comparaître face aux juges – ses comparses n’ont pas pu être appréhendés. Son avocat Me Vincent Fritsch relativise l’ampleur du dossier : « Il ne s’agit pas d’un réseau international, comme les enquêteurs ont pu le penser au départ. » La quasi-totalité des statues ont été restituées à leurs propriétaires.
Venu libre à l’audience après avoir payé la caution de 3 800 euros fixée par le tribunal lde 30 juin, Dzemal Osmanovic a quitté le palais de justice, menottes aux poignets. Il a été condamné, conformément aux réquisitions du ministère public, à huit mois d’emprisonnement ferme avec mandat de dépôt. Il devra par ailleurs indemniser les parties civiles.
http://www.dna.fr/justice/2016/07/22/huit-mois-ferme-pour-le-voleur-de-statuettes